Remboursement dentiste : comment se faire rembourser ?



Aller chez le dentiste coûte cher. La question que l’on se pose c’est comment trouver tout cet argent puisque la Sécurité sociale ne rembourse souvent qu'une infime partie de ces frais. Pour trouver la solution il s’agit, d’abord et avant tout, de comprendre la raison d'être d'un remboursement lorsqu’on se rend chez le dentiste. La compréhension de l’existence du remboursement  dentiste permettra non seulement une meilleure acceptation des frais qui paraissent souvent excessifs, mais également de trouver la solution qui convient.

C’est quoi un remboursement dentiste ?

Le remboursement dentiste existe tout simplement parce les frais d’intervention du dentiste figurent parmi les plus onéreux en France. Ces frais médicaux sont pris en charge par la Sécurité sociale. En règle générale la couverture est à hauteur de 70% pour les soins dentaires. Adhérer à une mutuelle dentaire adéquate est nécessaire afin de bénéficier d'un remboursement dentiste efficace, plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’intervention spéciale comme la pose d’un implant dentaire ou d’une prothèse.

L’éligibilité au remboursement dentiste

Un salarié, un assuré social ou un affilié à une mutuelle dentaire peut aspirer à bénéficier du remboursement dentiste. Les membres de sa famille y ont également droit. L’âge des enfants est déterminant concernant le montant des remboursements dentiste. Il faut savoir que la prise en charge d’un enfant âgé de plus de 13 ans est considérée comme celle d’un adulte. Il existe également des dentistes conventionnés et non conventionnés. Les facteurs déterminant les frais dentaires sont généralement les frais d’investissement du praticien dans son cabinet dentaire, notamment dans les appareils sophistiqués pour un service de qualité. L’âge du patient détermine également le prix du dentiste.

Comment calculer le remboursement dentiste ?

Le calcul est simple. Le remboursement dentiste se fait à partir du tarif de convention de la Sécurité sociale. Le type d'intervention est à tenir en considération. Ainsi, les frais d’intervention chirurgicale comme l’orthodontie ou la pose de bridge, d’appareils dentaires, ou bien les prothèses dentaires, excèdera largement la limite accordée par la Sécurité sociale pour le poste dentaire. Les coûts de réalisation de ces travaux varient selon les honoraires du dentiste.  Pour plus de précisions à ce sujet, il vous suffit d’utiliser un simulateur de remboursement d’assurance maladie sur Internet. Ainsi, vous obtiendrez une réponse fiable pour votre remboursement dentiste. Il ne vous restera plus qu'à choisir la meilleure garantie offerte par votre mutuelle relative à l'intervention que vous souhaitez faire chez le dentiste.

Groups audience: