Selon les dernières données, plus de 80 % des Français entre 35 et 44 ans souffrent de la paradontose. La paradontose est une maladie inflammatoire des tissus de soutien des dents, c'est à dire des gencives, des ligaments et des os alvéolaires, contrairement à la gengivite qui s'attaque aux gencives uniquement.

La maladie consiste à la création des poches entre la gencive et la dent, où les bactéries prolifèrent. La cause principale de la maladie est une hygiène dentaire inadéquate ou insuffisante, qui permet la formation de la plaque dentaire, constituée essentiellement de bactéries, qui s'attaquent ensuite aux tissues plus profondes.

Il existe tout de même des facteurs aggravants comme le tabagisme ou le brossage inadapté. Pour réduire considérablement vos frais liés à cette maladie, vous pouvez comparer les offres mutuelles du marché.

Les symptômes de la paradontose sont faciles à détecter.

  • les gencives qui se rétractent,
  • saignement des gencives et changement de leur couleur,
  • hypersensibilité à la base de la dent
  • ainsi que une mobilité des dents qui à terme mène à la perte définitive de dents.

Si vous détectez ces symptômes chez vous n'hésitez pas à consulter un dentiste dans les plus bref délais. Il procédera à un examen clinique associé à une radiographie et prendra la décision sur la nécessité d'une analyse microbiologique éventuelle afin de détecter les souches bactériennes responsables.

En cas de parodontose peu avancée, un détartrage poussé afin d’éliminer le dépôt bactérien peut s'avérer suffisant. En revanche, si la maladie est déjà au stade avancé une chirurgie parodontale au siège de la dent pour éliminer les poches parodontales sera certainement le seul moyen de réagir.

Dans certains cas une greffe osseuse ou auto-greffes de gencives permettent de remplacer l’os ou gencives perdus.

Tous ces actes sont bien évidement très couteux et très mal remboursés par la sécurité sociale. Une bonne mutuelle dentaire est absolument indispensable pour faire face à ces dépenses.