Implant dentaire : ce qu’il faut faire après l’opération



La pose d’implant dentaire n’est pas forcément une réussite. Elle s’accompagne parfois de complications infectieuses. Il est possible qu’après l’opération, une surinfection survienne ou que finalement l’implant ne soit pas bien en place.

Comment prévenir les complications infectieuses ?

Les complications lors d’une pose d’implant dentaire peuvent être évitées. Avant même que la pose d’implant commence, le dentiste peut apposer une couverture antibiotique permettant de prévenir la surinfection. Un examen de l’hygiène bucco-dentaire est également nécessaire.

Cette dernière permet au praticien de s’assurer que le patient ait une bonne hygiène dentaire avant la pose proprement dite. Une consultation chez le dentiste dans le cadre de la pose d’implant est partiellement remboursée par l’assurance santé obligatoire, aussi, si l’on veut prétendre à un remboursement plus conséquent des soins dans un cabinet dentaire, il est recommandé d’adhérer à une mutuelle santé plusieurs mois à l’avance.

Que faire en cas de mauvaise pose ?

Il n’existe qu’une solution à l’implant mal posé : celui de l’enlever puis de le remplacer par un nouveau. Si la première opération s’avère un échec, la deuxième peut réussir facilement. En effet, le patient connaît déjà ses repères ce qui fait que la seconde pose réussisse. Cependant, le fait de poser plusieurs fois un implant a un coût. Si l’on n’a pas une bonne assurance santé, il est fort possible que l’on paie une facture bien salée après l’intervention.

Aussi, il est indispensable de vérifier que l’implant dentaire soit dans la liste des garanties de la mutuelle avant de se lancer dans plusieurs poses.

Quelle prie en charge pour la pose d’implant ?

La Sécurité Sociale ne rembourse qu’une partie des soins  relevant du secteur dentaire dont la mise en place d’implant. Aussi, pour que le remboursement soit complète, l’appui de la mutuelle pour les dents peut être sollicité. Cette dernière se chargera de régler partiellement ou totalement le surplus d’argent à régler au praticien.

Groups audience: