La carie dentaire est un phénomène à ne pas prendre à la légère. Cette dernière détruit progressivement la dent si elle n’est pas stoppée à temps.

Ainsi, en l’absence de soins dentaires, à terme on peut constater une déminéralisation de l’émail ainsi que de la dentine de l’extérieur vers l’intérieur de la dent. Plusieurs complications dont les soins y afférents sont généralement prises en charge par la complémentaire dentaire, peuvent toucher une dent donnée, zoom sur ces complications.

Des complications à ne pas prendre à la légère.

La douleur est une complication fréquente chez les personnes sujettes aux caries. Elle se manifeste plus violemment chez les enfants, ou les personnes à mobilité réduite ainsi que les seniors. Le déchaussement des dents est une des conséquences de la carie dentaire non traitée. Cette dernière empêche le patient de manger correctement.

Elle est inesthétique. Une carie dentaire lorsqu’elle s’infecte est à l’origine d’un abcès dentaire. Cette dernière peut également causer des maladies comme le phlegmon ou encore la sinusite. Enfin, il est bon de savoir que la carie dentaire peut avoir un impact sur le sang, le cœur et les articulations. De ce fait, en cas de problème dentaire, il ne faut pas avoir peur de consulter d’autant plus que la Sécurité Sociale et l'assurance santé couvrent vos dépenses de santé.

Mesures de prévention à prendre.

Pour prévenir les caries dentaires, il faut adopter une bonne hygiène dentaire. Le brossage des dents doit se faire une fois que l’on a mangé au moins après chaque repas. Cette action contribue non seulement à l’élimination de la plaque dentaire mais également des débris alimentaires. Pour que les dents restent saines le plus longtemps possible, il est indispensable de ne pas manger trop de sucres. Le grignotage augmente les chances d’avoir des caries.

Enfin, il est conseillé une fois par an de se faire examiner les dents par le dentiste.

Cette consultation est passible d’un remboursement de la mutuelle dentaire ou par la complémentaire santé dentaire. Le chirurgien-dentiste est à même de savoir la nature de l’émail dentaire (fin ou non), le positionnement des dents ainsi que leur sensibilité.